2018 -Paris

The XVIII° UISPP World Congress in Paris (4-9 June 2018)

The XVIII° UISPP World Congress took place in Paris, in the “Quartier Latin”, at the Sorbonne University (building Pantheon of the University of Paris 1), from 4 to 9 June 2018. More than 1 650 participants, 119 sessions, 1 800 communications and posters, come from the five continents and all countries of the world are the main figures of the XVIII° UISPP Congress. The main information about the Congress (list of sessions, book of abstracts, detailed programme, list of participants), is available on the site of the Congress at the address "uispp2018.sciencesconf.org". The general theme of the XVIII° UISPP Congress was dedicated, through eight special sessions, to the adaptation and sustainability of prehistoric and protohistoric societies in the face of climatic variations.

The worldwide dimension of the UISPP has materialized by many sessions devoted to the prehistory and protohistory of Africa, America, Oceania, South-East Asia, Central Asia, Siberia, and of course Europe.

If the chronology of prehistory and protohistory remains the core of the scientific activity of the UISPP: lower, middle, upper and final Palaeolithic, Mesolithic, Neolithic, Bronze Age and Iron Age (the latter scoring a comeback to the UISPP), it should be noted also the numerous sessions dedicated to peopling of the desert, mountain and coastal areas.

Many sessions have also been devoted to technology (stone and bone industry, adornments, ceramics), to wear traces analysis, to raw material procurement, but also to dwelling structures and hearths studies.

Funerary archaeology, archaeogeography, archaeozoology, absolute dating methods, biological anthropology and paleogenetics were present through sessions that showed the importance and originality of their scientific contribution to the prehistory and protohistory. Prehistoric art has been particularly well represented by many sessions that reveal the great dynamism of this research especially in the franco-iberian area, but also in the Sahara and south-America.

Finally, it should be noted the sessions of historiography of the prehistoric and Protohistoric research (including a symposium devoted to the French Prehistorians of the second half of the twentieth century), the sessions of methods and theory of archaeology, the sessions dedicated to the management of the archaeological heritage, preventive archaeology, field excavations and archaeological prospecting.

The large Pantheon building, where all parallel sessions took place, was particularly well opened to meetings and discussions between colleagues during the morning and afternoon coffee breaks and lunch offered by the organization of the Congress.

The Monday evening reception at the very near “Ecole Normale Supérieure”, with the inauguration of the exhibition on the Celts was much appreciated, as well as excursions on Wednesday afternoons at the “Musée de l’Homme”, for the exhibition on Neanderthal or the “Musée d’Archéologie Nationale” (with opening of the famous Piette room) and of course the student Thursday evening. The Friday night in the “Ecole Normale Supérieure”, devoted to the theme of Origins, unfortunately had to be cancelled, due to events of violent occupation of several universities in Paris.

The opening of the Congress was held on Monday morning, with the speeches of the institutional representatives of archaeology in France, the UISPP, the CIPSH and the University of Paris 1 Pantheon Sorbonne, host of the Congress. Two plenary communications have been the opportunity to present the two volumes on the Prehistory of France (under the direction of F. Djindjian) and the Protohistory of France (under the direction of J. Guilaine and D. Garcia), which marks the spectacular progress of the knowledge since the last State of the art, in 1976, on the occasion of the IX ° UISPP Congress in Nice. The opening ceremony has been recorded, stored on open access on Youtube network and may be seen via the internet site of the congress. The Executive Committee of the UISPP, which, by statutes, is constituted by the board of the UISPP and all the presidents of the UISPP scientific committees (around forty), met Wednesday afternoon and the resolutions that has been discussed and endorsed were submitted to the vote of the General Assembly held on Thursday afternoon, and at this occasion the UISPP awards have been officially given, for the first time in the history of the UISPP, to more than 20 of winners. The list of awards and the medal (a Stater of the Parisii) are available on the site of the XVIII Congress and on the site of the UISPP.

In the decisions of the Executive Committee, it is useful to point out a strategy of open access scientific publishing including: a journal, "UISPP journal", a series of monographic publications, and the edition of the proceedings of the Inter-Congress meetings of scientific commissions.

The next XIX° UISPP World Congress will be held in Morocco in Meknes, hosted by the University, in the first week of September 2020. The historical and medieval city of Meknes, accessible by low cost flights via Fez and with an important and cheap set of hotels, make it a welcoming place of Congress for a reduced budget. The special theme of the Congress will be dedicated to the prehistory and protohistory of Africa in its relations with the Mediterranean basin.

Proposals have been received for the Organization of the twentieth Congress in September 2023; they will be studied by the UISPP board. The appointment of a new board has been endorsed by the Executive Committee and by the General Assembly: Secretary General Marta Arzarello Treasurer Apostolos Sarris President François Djindjian

The proceedings of the XVIII° UISPP Congress will be a complete publication. About fifty volumes are planned. An editorial Committee was organized to help session organizers. Information about the publication of the proceedings is available on the website of the XVIII° UISPP Congress. François Djindjian, for the steering committee of the XVIII° UISPP congress

Compte-rendu du XVIII° congrès mondial de l’UISPP

Le XVIII° congrès mondial de l’UISPP s’est déroulé à Paris, au quartier latin, à l’Université de la Sorbonne (bâtiment Panthéon de l’Université de Paris 1), du 4 au 9 juin 2018. Plus de 1650 participants, 119 sessions, 1 800 communications et posters, venus des cinq continents et de tous les pays du monde sont les principaux chiffres du congrès. Les principales informations concernant le congrès : liste des sessions, livre des résumés de communications par sessions, programme détaillé, liste des participants, sont consultables sur le site du congrès à l’adresse « uispp2018.sciencesconf.org » Le thème général du XVIII° congrès UISPP était consacré à travers huit sessions à l’adaptation et à la durabilité des sociétés préhistoriques et protohistoriques face aux variations climatiques.

La dimension mondiale de l’UISPP s’est concrétisée par de nombreuses sessions consacrées à la préhistoire et la protohistoire de l’Afrique, de l’Amérique, de l’Océanie, de l’Asie du sud-Est, de l’Asie centrale et de la Sibérie.

Si la chronologie de la préhistoire et de la protohistoire reste le cœur de l’activité scientifique de l’UISPP : paléolithique inférieur, moyen, supérieur et final, mésolithique, néolithique, âge du Bronze et âge du Fer (cette dernière marquant un retour remarqué à l’UISPP), il faut noter aussi le développement des sessions consacrées aux peuplements des zones désertiques, montagneuses et côtières.

De nombreuses sessions ont également été consacrées à la technologie (industrie en pierre taillée et en matières dures animales, parures, céramiques), à la tracéologie, à l’approvisionnement en matières premières, mais aussi à l’étude des structures d’habitat et des foyers.

L’archéologie funéraire, l’archéogéographie, l’archéozoologie, les méthodes de datations, l’anthropologie biologique et la paléogénétique étaient présentes à travers de sessions qui ont montré l’importance et l’originalité de leur apport scientifique à la préhistoire et à la protohistoire. L’art préhistorique a été particulièrement bien représenté par de nombreuses sessions qui révèlent le grand dynamisme de ces recherches particulièrement dans la zone franco-ibérique, mais aussi dans le Sahara et l’Amérique du Sud.

Il faut enfin signaler les sessions d’historiographie de la recherche préhistorique et protohistorique (dont un symposium consacré aux préhistoriens français de la seconde moitié du XX° siècle), les sessions de méthodes et théorie de l’archéologie, les sessions consacrées à la gestion du patrimoine archéologique, à l’archéologie préventive et à la prospection archéologique.

Le grand bâtiment du Panthéon, où toutes les sessions parallèles se sont déroulées, a été un lieu particulièrement propice aux rencontres pendant les pauses café du matin et de l’après-midi et le déjeuner, offerts par l’organisation du congrès.

La réception du lundi soir à l’Ecole Normale Supérieure, avec l’inauguration de l’exposition sur les Celtes a été très appréciée, de même que les excursions du mercredi après-midi au Musée de l’Homme, pour l’exposition sur Neandertal ou au musée d’archéologie Nationale (avec ouverture de la salle Piette) et la soirée étudiants du Jeudi soir. La fête de l‘école Normale supérieure le vendredi soir, consacrée au thème des Origines, a malheureusement dû être annulée, du fait des évènements parisiens d’occupation violente d’universités.

L’ouverture du congrès a eu lieu le lundi matin, avec les discours des représentants institutionnels de l’archéologie en France, de l’UISPP, du CIPSH, et de l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne, hôte du congrès. Les deux communications plénières ont été l’occasion de présenter les deux volumes sur la Préhistoire de la France (sous la direction de F. Djindjian) et la Protohistoire de la France (sous la direction de J. Guilaine et D. Garcia), et de marquer les progrès spectaculaires des connaissances depuis le dernier état des lieux, en 1976, à l’occasion du IX° congrès UISPP de Nice.

Le comité exécutif de l’UISPP, qui est statutairement constitué du bureau de l’UISPP et des présidents des commissions scientifiques, s’est réuni le mercredi après-midi et les résolutions qu’il a discutées et entérinées ont été soumis au vote positif de l’assemblée générale qui s’est tenu le jeudi après-midi, et à l’occasion de laquelle les prix de l’UISPP ont été officiellement remis, pour la première fois dans l’histoire de l’UISPP, à plus d’une vingtaine de lauréats. La liste des prix remis et la médaille (un statère des Parisii) sont consultables sur le site du XVIII° congrès et le site de l’UISPP.

Dans les décisions du comité exécutif, il faut citer le lancement d’une politique d’édition scientifique en open access comprenant : un journal, « UISPP journal », une série de publications monographiques, et l’édition des actes des colloques inter-congrès des commissions scientifiques.

Le prochain XIX° congrès mondial aura lieu au Maroc, à Meknès, dans les locaux de l’Université, dans la première semaine de septembre 2020. La ville historique et médiévale de Meknès, accessible par des liaisons aériennes low cost via Fez et avec un parc hôtelier important et bon marché, en font un lieu de congrès accueillant pour un budget réduit. Le thème du congrès sera consacré à la préhistoire et la protohistoire de l’Afrique dans ses relations avec la Méditerranée.

Des propositions ont été reçues pour l’organisation du XX° congrès en septembre 2023 ; elles feront l’objet d’une étude approfondie par le bureau. La nomination d’un nouveau bureau a été entérinée par le comité exécutif et par l’assemblée générale : Secrétaire générale Marta Arzarello Trésorier Apostolos Sarris Président François Djindjian

Les actes du XVIII° congrès UISPP feront l’objet d’une publication complète. Une cinquantaine de volumes est prévue. Un comité éditorial a été mis en place pour aider les organisateurs de sessions. Les informations concernant la publication des actes est consultable sur le site du XVIII° congrès.

Pour le comité d’organisation du congrès, François Djindjian

XVIII UISPP Congress WEB PAGE